Aller au contenu
  • Kamasylvia

    1. 1

      Kamasylvia

      Kamasylvia   I: Naissance de Kamasylvia Une elfe nommée Elbereth entendit un jour la voix de la Déesse venant de la forêt. Attirée par cette voix elle s’engouffra alors dans une forêt où personne ne s'aventurait car réputée dangereuse, là, elle fut accueillie et défendue par des animaux. « Approche mon enfant, suis mes serviteurs jusqu'à l'arbre.... » , voilà ce qu'elle entendit plus clairement à mesure qu'elle avançait, guidée par les créatures sauvages. « Je t'ai choisi parmi mes enfants afin de les guider, j'ai un cadeau pour vous, mais j'ai d'abord besoin de toi. Tu trouveras aux pieds d'un arbre brillant, ma chaire , Ganelle, fille du soleil et Vedir, fils de la lune, mes enfants. L'arbre détient la vie de la forêt, comme vous vous détenez la vie que je vous ai insufflé. Va et deviens ma Prêtresse, élève ces enfants pour unir les elfes. ». Elbereth continua sa route et arriva au pied de l'arbre. C'était une jeune pousse et à ses pieds, deux bébés. Leurs yeux étaient tout aussi brillants que l'arbre et leur beauté sans pareil. La rumeur de ce miracle se répandit parmi les Elfes.   Peu à peu, le peuple elfe se rassembla et ce qui au début était un petit village devint un pays entier, protégé par l'arbre sacré et les deux enfants de la Déesse. La terre des elfes fut baptisée par les jumeaux dès lors qu'ils apprirent à parler : Kamasylvia, d'après le nom de leur Mère à tous, la Déesse Sylvia. Après les avoir élevé jusqu'à leurs dix ans, l'esprit de la Déesse ne se fit jamais plus entendre, cependant... sa volonté de protéger Kamasylvia imprégna l'arbre sacré et l'esprit de ce dernier. Bien des années plus tard, l'esprit de la première prêtresse choisie par Sylvia fusionna avec l'arbre et permit à son tour de protéger la forêt. Grâce aux jumeaux, la civilisation elfique prospéra sous la protection des esprits et de l'arbre sacré. Les enfants de Sylvia devenus grands étaient et resteront les plus beaux elfes que Kamasylve ait connu. Le pays décida de ne partager son pouvoir mystérieux qu’avec les élus afin de se protéger des futures invasions et conflits que pouvait attirer son abondance.   II: Querelle fraternelle et l'Étoile Noire Les Jumeaux, Ganelle et Vedir fient prospérer Kamasylvia pendant plusieurs années. La région était la plus luxuriante, que ce soit par sa faune ou sa flore. Les elfes ne connurent aucune famine. Le pays possédait une richesse sans pareil que jalousaient les autres contrées.  Malheureusement des querelles internes commencèrent à se faire sentir, les elfes voulaient savoir qui était le plus fort entre Ganelle et Vedir. Au début, les jumeaux s'en amusaient, ils plaisantaient en disant : « Vedir est le premier née, donc il est naturel qu'il soit le plus fort », ou bien encore,  « Ganelle est plus agile que moi et plus rusée, c'est forcement elle. » mais de leur côté des soldats dirent « J'appartiens à Vedir, ceux qui servent Ganelle devraient se prosterner devant moi car Maître Vedir est un mâle et le premier née. » Les meneurs se demandaient de plus en plus lequel d'entre eux était le plus fort, leurs points de vue commençaient à diverger sur la manière de comprendre et d’utiliser le pouvoir de la sylve, ces questions furent à l’origine de beaucoup d’effusions de sang qui ne pourraient jamais être oubliées... La première guerre entre les Vedir et Ganelle commença ainsi, le frère et la sœur refusaient de se battre et les soldats sous leurs ordres le faisaient pour eux, jusqu'au jour où ils finirent par combattre l'un contre l'autre pour savoir qui était le plus fort et ainsi arrêter cette vaine guerre interne. Mais c'était sans compter la plus grande catastrophe naturelle que Kamasylvia ait connu, une catastrophe que les elfes aimeraient oublier. Un météore arriva par les cieux tel un signe divin, les jumeaux qui étaient entrain de se battre se figèrent, ceux qui étaient présent pour observer firent la même chose. Une boule de feu s'approchait de la forêt. Les jumeaux de la Déesse moururent en se sacrifiant, mais grâce à leurs pouvoirs de Demi-Dieux, ils purent freiner la chute du météore et empêcher de lourds dégâts. Ce qu'ils virent ce jour là était un météore noir, d'une taille qui laisser présager à la fin du monde, il s'écrasa dans la montagne Kabua, à la frontière nord de Kamasylvia. La zone autour du cratère fut détruite, soufflée par l'impact, la forêt autrefois verte entourant la montagne Kabua s'était transformée laissant place à une couleur cendrée et un l'épais brouillard qui recouvrait les bois. Les elfes ont longtemps pleuré la mort des enfants de Sylvia mais aussi la plaie béante laissée par l'étoile noire. Ils ressentent encore aujourd'hui la douleur et le cri que leur terre poussa à cause de cette infâme blessure. Depuis ce jour tragique, la zone du cratère est appelée "La forêt Ash.". Ash qui veut dire douleur dans leur langue ou cri d'agonie. A la mort des jumeaux et en leur honneur, deux clans se sont formés, les Ganelles et les Vedirs. Mais à cause de cette incident, les Ganelles et Vedirs s'interdisaient de combattre l'un contre l'autre, de peur de provoquer encore la colère de mère nature. Deux nouveaux meneurs préposés à la Royauté Elfique furent nommés. Pour éviter une querelle et jalousie des deux clans, la femme fut la plus forte guerrière des Ganelles, Eevarenshee et l'homme, un archéologue d'exception des Vedirs, R'jácändel. A force de se côtoyer et oubliant les querelles de clan grâce à leur position, ils finirent par tomber amoureux.. Eevarenshee tomba enceinte et donna naissance à la première héritière du trône, la douce et belle Siana.   III: Le Génocide de Gràna L'année 86, marqua une nouvelle page sombre pour le peuple de Kamasylvia, le génocide de Gràna. La Tour des Sorciers et ses forces dévastatrices, poussée par des motivations encore inconnues aujourd'hui, assiégèrent la cité et massacrèrent tout ceux qui croisaient leur chemin. Ne laissant aucune chance aux armées elfiques. La Tour captura quelques femmes et massacra ou utilisa autres survivant pour des expériences. Les Sorciers tenaient les Elfes à leur merci et auraient pu s'emparer du pouvoir, cependant ils quittèrent la ville aussi soudainement qu'ils étaient arrivés. Tous comprirent cependant qu'ils avaient trouvé ce qu'ils cherchaient. L'occupation avait durée presque une année, et les soupçons à l'encontre du gouvernement firent leur apparition lorsque l'on constata que la Tour les avaient épargné. Les rumeurs se répandirent rapidement et on les accusa de trahisons. Le gouvernement fut renversé par un groupe rebelle se faisant appeler les Sentinelles, ce dernier avait à sa tête Brolina Ornette, une Ganelle qui monta par la suite sur le trône. Elle pardonna cependant les actes de ses parents à la Princesse Siana et la nomma Prêtresse, tout en la maintenant sous une prudente surveillance. La Reine Brolina se concentra sur le bien être des Kamasylviens et sa cité, laissant place à un renouveau dirigé uniquement par des femmes. Suite aux exactions de la Tour des Sorciers, le pays décida de renforcer son armée, ils endurcirent les entraînements et une section d'élite fut créé, les Sentinelles. La Reine Brolina envoya des émissaires vers Calphéon, créant une alliance commerciale et militaire, un accord d'entraide mutuel fut passé. Siana se montrant douce et talentueuse dans l'exercice de ses fonctions devint la nouvelle Haute Prêtresse.   IV: Création des Maisons Kamasylvia était composé de plusieurs familles, dont trois qui se démarquèrent en créant leurs propres maison. Ces trois famille avaient des prédilections, la Maison Maëthor (signifiant « guerrier » en elfique) était spécialisé dans la guerre et le combat au corps à corps, la Maison Angöl (signifiant « magie ») s'était spécialisée dans la magie de la Nature et enfin la Maison Rëin'ssald (signifiant « pisteur ») était spécialisée quant à elle dans l'archerie et le camouflage.  Ces maisons principales ne sont pas les seuls qui furent créées mais elles sont actuellement les plus proche de la Reine Brolina et font aussi parti du Conseil des Elfes. Les autres maisons s'associent avec les trois principale tout en essayant de se démarquer, ce qui provoque parfois des querelles intestines.   V: L'Épée de Kamasylve et la guerre civile Un jour, les elfes trouvèrent un moyen de se renforcer. Ils prirent des branches de Kamasylve affaibli à la place de branches tombées et mortes pour forger de nouvelles armes plus puissantes et résistantes. Peu après, des discussions eurent lieu entre les Ganelle et les Vedir sur la meilleure façon d'utiliser ces armes. Les Ganelles, descendant du soleil, souhaitaient l'harmonie et communier avec l'esprit de l'arbre, tandis que les Vedir, descendant de la lune, voulaient utiliser les branches encore pleines de vigueur pour créer des armes sans pareilles. La dispute entre les deux groupes conduisit à une guerre civile au sein des Elfes. Kamasylve, l’arbre sacré, se réveilla et fut témoin de la terre ensanglantée.   VI: Le désastre des ténèbres Vers l'an 235, Brolina Ornette alors connue pour ses grands pouvoirs dépassant ceux des autres Ganelles fut informée par ses patrouilles d'une invasion d'esprits occultes. La Reine pouvait compter sur son amie, Viorencia Odore, une Vedir qui pouvait rivaliser avec la puissance de la reine à la différence qu'elle utilisait la magie de la Lune. Viorencia Odore était également une alchimiste au sein de la maison Angol. Cette dernière mit tout en œuvre pour protéger Kamasylvia de l'invasion qui venait par les montagnes de Valtarra. Les esprits occultes avaient dévasté des parties de la forêt, la réduisant en cendres. Alors que les habitants de Kamasylvia cherchaient un moyen de protéger leur pays contre ces créatures, elle donna une idée insensée pour les elfes. Convaincue d'une de ses théories, elle affirma que brûler l'arbre relâcherait sa pleine puissance et permettrait de sauver leur pays. Les Ganelles, ne voulant pas profaner l'arbre sacré, entrèrent en conflit contre les Vedirs qui soutenaient l'idée de Viorencia. Sa théorie découlait du prélèvement de branche et du renforcement des armes avec ces branches pures. Viorencia parvint à brûler partiellement l'arbre, ce qui le blessa profondément et le plongea dans un profond sommeil. Exprimant une grande tristesse ressentie par tout les elfes et devant le conflit acharné de ses descendants, Kamasylve, coupa complètement le pouvoir accordé à ses branches. La guerre contre les esprits occultes continua. Alors que Ganelles et Vedirs commencèrent à s'entraîner et à développer leurs propres arts martiaux pour défendre leur terre, les tensions entre eux prirent de l’ampleur. Viorencia et ses partisans disparurent ce qui stoppa la guerre entre les deux factions même si des tensions était encore palpables, le silence s'abattit sur ce sujet.   VII: L'exil des Ahibs Alors que la guerre civile entre factions s’était terminée, les tensions, elles, n’ont jamais réellement disparu. Viorencia avait prit la tête des Ahibs, une faction de Vedirs assoiffée de pouvoir, leur magie consommant les forces naturelles sans vergogne. En guise de représailles tout parchemin mentionnant l'existence de Viorencia fut prohibé à Grána. Les écrits de son passé furent divisés en deux parties scellées, l'une d'elle dissimulée là où baigne la lumière de Grána et l'autre là où règnent les ténèbres. Elles furent vaincus et forcé à fuirent vers le Sud-Est. Les Sentinelles essayèrent de les exterminer, mais elles ont été forcés de se retirer dans le royaume de l'Ours Féroce de Salun. Les Sentinelles, contrôlaient les terres de Kamasylvia et imposaient leur volonté en tant que loi. Après la guerre interne une partie des Vedirs décida de quitter Kamasylvia et de trouver un nouveau pays où vivre, tout en maintenant leur désir de protéger à leur manière le Kamasylve et leurs frères. Par la force des choses, ils ont fini par se donner un nom, les Ìae'ddáll.   VIII: Le réveil de Kamasylve, l'abre sacré En l'an 283, Kamasylve s'est réveillé. Grâce au pouvoir des esprits de la forêts de Kamasylvia et au pouvoir des Valkyries, l'arbre sacré se réveilla et brilla de mille éclat. Ce jour fut marqué par les elfes avec une fête organisée par la Haute Prêtresse Siana. Pour l'événement, la Reine invita le Pape de Calphéon ainsi que La Matriarche et ses Valkyries et le conseil Calphéonien. Malheureusement, la Matriarche ne put être présente et envoya un cadeau pour s'excuser, le Pape du refuser lui aussi à cause de ses fonctions. Malgré tout ce passage de l'histoire de Kamasylvia renforça les liens diplomatique entre ses deux pays.   IX: Actuellement à Kamasylvia Deux ans après le réveil du Kamasylve, les Ahibs menés par le fils de Viorencia, Veld'da tentèrent d'envahir Kamasylvia par le tunnel de Duzak mais les Ganelles réussirent tant bien que mal à les repousser. Depuis lors, le tunnel de Duzak fut bouché par les gardes de la maison de Maëthor. La même année, la Reine Brolina Ornette ouvrit les frontières autrefois fermées, et y laissa entrer les habitants de Calphéon mais aussi de Drieghan avec qui elle passa un accord commercial. Siania, étant passée à l'âge adulte et devenue une Haute-Prêtresse, elle se mit à convoiter le trône de la Reine, critiquant ses choix et l'idée d'ouvir les frontières du Royaume des Elfes, l'accusant de vouloir prostituer leur pays au reste du monde. Elle a des partisans au sein des Grandes Maisons.   A) L'armée de Kamasylvia Les Sentinelles: Les Sentinelles sont non seulement l'élite parmi l'armée mais aussi la « police des polices » de Kamasylvia. Si ils estiment que les actes d'un corps armée vont à l'encontre de Kamasylvia, de la Haute Prêtresse ou de la Reine, ils ont l'autorisation d'enquêter sans l'accord de la Reine bien qu'ils doivent l'en informer par rapport quotidien. Les Vedirs: Les Vedirs étaient une armée d'élite mais depuis l'arrivée des Sentinelles, bien qu'ils soient tout autant expérimentés, ils se charges surtout de la garde de la forêt, ceux restant à Gràna ayant du s’accommoder d'une magie moins consummante et plus en accord avec la philosophie Ganelle. Les Ganelles: Les Ganelles étaient une armée d'élite avant l'arrivée des Sentinelles. Aujourd'hui, ce sont majoritairement eux qui protège la capitale de Kamasylvia, Grána.   B) Les Maisons Principales: La Maison Maëthor: Cette maison est surtout composée de guerriers (précision pour les joueurs : guerrier ne veut pas dire la classe de guerrier mais des combattants, que ce soit à l'arc, au bâton, à l'épée une main ou deux mains ...etc, nous ne faisons pas référence à la classe mais à ce qu'est réellement un guerrier) aguerris et fins stratèges. Cette maison est réputée pour produire les meilleurs combattants de Kamasylvia. La Matriarche se montre d'ailleurs très dure avec les elfes de sa maison pour ne pas perdre en renommée face aux Rëin'ssald. La Maison Angol: La maison Angol produit les meilleurs mages et druides de Kamasylvia. Ils se spécialisent dans la création et la manipulation des forces de la nature. La domination de la nature est quelque chose d'interdite pour eux, c'est une chose qu'ils détestent particulièrement. la Maison Rëin'ssald: Les Rëin'ssald sont de très bons espions. Ils sont entraînés pour pister et tuer en toute discrétion ceux qui viennent perturber la forêt de Kamasylvia. Ils produisent de bien meilleurs archers que la maison Maëthor, ce qui explique d'ailleurs leur rivalité.   C) Les prêtresses de Kamasylvia et les gardes d'Isildor: Prêtresses de l'arbre: Elles sont là pour s'occuper principalement de l'arbre Kamasylve, si la Reine est une Prêtresse, elle doit malgré tout s'occuper de l'arbre en plus de ses fonctions de monarque.Elles sont les seules à avoir le droit de toucher la terre entourant l'arbre et d'entretenir le jardin autour de celui-ci. Elles s'occupent d'alimenter l'arbre en ressources naturelles, en bonne terre (généralement, le meilleur composte, cultivé par les plus grands artisans et béni). Les filles d'Atanis: Les filles d'Atanis sont aussi des prêtresses mais elles ont un tout autre rôle. Sélectionnées pour leurs belles voix, elle sont entraînées pour danser et chanter avec les esprits mélodiques du lac Flondor. Garde d'Isildor: Ils sont le seul corps armée religieux à être autorisé à accéder à l'arbre et ce uniquement pour le défendre ils n'ont cependant pas le droit d'y toucher. Ils sont les protecteurs des prêtresses de Kamasylvia et sont uniquement des hommes, souvent les époux des prêtresses pour renforcer leurs combativité.   D) Culture: Les elfes sont une race qui est en communion avec la nature et les esprits bien qu'ils soient omnivores. Pour eux, la nature découle de l'arbre sacré Kamasylve, il est donc logique pour de soigner et protéger la nature, ainsi ils adressent une prière à chaque proie chasser ou après une cueillette pour remercier la nature et la Déesse. Entre eux, ils vivent du troc. Pour ce qui est des étrangers, ils font tout payer, cela leur permet par exemple d'employer des mercenaires ou d'acheter certaines denrées qu'ils ne trouvent pas dans leur pays. Cependant pour les elfes l'attachement à l'argent plutôt qu'à des valeurs d'harmonie et de naturel est une vision étrange et idiote des mortels. Les mortels, les elfes les voient comme inférieurs à eux, les prenant parfois de haut avec une pointe d'irrespect. Entre eux, les elfes se respectent bien que parfois, ce respect puisse donner l'impression d'être hypocrite. Ils sont de nature très prude, il est très rare voir même inimaginable de voir un couple se donner la main en pleine rue ou s'embrasser devant tout le monde. En ce sens , parler de sexualité entre eux même par plaisanterie est une chose très mal vue, cela reste du domaine de la vie privée du couple. Les seuls moment où l'on parle de sexualité, c'est lorsque le couple n'arrive pas à concevoir et demande conseil à une prêtresse. Les ferries, monture principale des elfes, sont des créatures respectées et aimées par ces derniers. Une véritable tradition existe autour des ces bêtes. La tradition consiste à donner aux elfes leur première monture, soit par la descendance de Ferries de la famille ou à l'attraper en pleine nature.Le premier contact est des plus important, si la créature prend ses distances, déploies ses ailes, l'elfe n'est pas digne de ce ferrie, il doit en chercher ou capturer un autre. Quand l'elfe réussit à monter sur l'animal, il doit laisser le temps au ferrie de s'habituer à sa présence. Ainsi, une fois dompté, le ferrie est ramené à Gràna ou village où habite l'elfe afin de lui apporter les soins nécessaires à la vie en semi-captivité. Généralement, chaque elfe possède un ferrie. La première montée est très importante, elle montre la future complicité entre l'elfe et le ferrie. Si tout se passe bien et si le ferrie ne cherche pas à se débattre ou à fuir, l'elfe peut le garder et en faire son fidèle compagnon. Le plus souvent, ils les prennent dès leur plus jeune âge pour pouvoir les former selon leur profession ou besoin. A la mort d'un ferrie, l'elfe récupère l'une des progénitures de son ferrie ou va en capturer un autre. Il se peut qu'un elfe décide de ne plus prendre de ferrie après la mort du sien. Les elfes étant très attachés à leur monture, ils souffrent énormément de sa perte et laisse écouler du temps avant d'en reprendre un autre, parfois des décennies après.   E) Les Fêtes: Nouvel an: (3er janvier irl) Les elfes se rassemblent au lac Flondor où se regroupent les esprit mélodiques afin de chanter et danser ensemble. Ils partagent ensuite un repas organisé par les Prêtresses de Kamasylvia. Fête du réveil de l'arbre: (18 février irl) Les habitants de Gràna se réunissent et échangent les plats typiques de leur pays avec les étrangers, goûtant ensuite les spécialités des étrangers avec lesquels ils ont partagés des recettes jusqu'au levé du jour. On peut y entendre les bardes elfes chanter ou réciter des poèmes toute la nuit. Fête de la chasse: (10 mai irl) La fête de la chasse sert surtout à rééquilibrer la nature. Fête des Jumeaux de Sylvia: (17 décembre irl) Les elfes se rendent à l'endroit où les jumeaux de Sylvia se sont sacrifiés, laissant leur peine aller en pleurant ou en restant silencieux. Vient ensuite une cérémonie donnée par la Reine et la Haute-Prêtresse en leur honneur. Fête du composte Royal: Une fête est organisée une fois par an pour choisir le meilleur composte de tout Kamasylvia. Vient ensuite une cérémonie donnée par la Haute-Prêtresse.   Histoires des fêtes   Nouvel an: Cette fête est en l'honneur de la nature et Sylvia. Elle représente ce que sont les elfes et exprime leurs remerciement par des danses et chants en l'honneur de l'arbre et leur Déesse. Il n'est pas rare que la Reine invite ses alliés à cette fête. Fête du réveil de l'arbre: Cette fête sert à ne pas oublier que l'arbre s'est déjà endormi une fois pour donner une leçon aux elfes de Kamasylvia. Mais elle sert aussi à renforcer les liens diplomatiques avec Calphéon. Fête de la chasse: Les elfes partent en groupe chasser. Celui qui revient avec l'animal qui a causé le plus de dégâts (flore ou faune ou les deux) se verra attribuer le titre de héro de la forêt. Évidemment cette fête est faites pour régulée selon l'abondance de ce que propose la nature. Tuer ou récolter une plantes ou un animal qui vient à manquer dans la forêt revient à insulter la Déesse Sylvia et est puni de banissement. Fête des jumeaux de Sylvia: Cette fête fut tout de suite créée après la mort de Ganelle et Vedir, elle est donc en honneur des jumeaux de la Déesse Sylvia qui se sont sacrifiés pour protéger la terre des elfes. Vient ensuite une parade militaire de la part des Ganelles et Vedirs accompagnés d'un chant et des esprits mélodiques qui les suivent. Les alliés de Kamasylvia sont invités pour parler des impacts de la déforestation et leur montrer le vestige qu'à laissé le météore ainsi que le sacrifice des jumeaux. Fête du composte royal: Le fermier elfe qui aura produit le meilleur composte se verra attribué une grosse somme d'argent et sera vu comme un héro parmi les elfes, il aura l'honneur d'être enterré comme tel si il meurt, c'est à dire, sous la terre qui entoure l'arbre sacré Kamasylva.     Les personnages important de Kamasylvia     Reine Brolina: La Reine s'occupe de tout ce qui touche au royaume de Kamasylvia. Laissant les affaires les plus "futiles" au grand conseiller. Elle a également la charge des armées, c'est d'elle que proviennent les ordres du commandant. La Haute Prêtresse: Elle dirige tout le corps militaire religieux. Elle s'occupe du bien être de l'arbre et de sa défense. Elle est la seule avec la Reine à pouvoir toucher directement l'arbre. Son rôle est important au sein de Kamasylvia. Elle est tout aussi importante que la Reine. Le Conseil: Au nombre de Cinq, les conseillers sont là pour assister la Reine dans ses choix. Ils n'ont aucun pouvoir de décision à moins que la Reine ne l'autorise explicitement. Ils sont composés du chef de la Maison Rëin'ssald, du Chef de la Maison Angol, du chef de la Maison Maëthor, du Bras droit de la Reine et de la Haute Prêtresse. Bras Droit de la Reine Lalwënde Ss'olden Arel'duin de la maison Maëthor: Elle a pouvoir sur les corps armée de Kamasylvia. . Commandant des Sentinelles: Elle commande les Sentinelles et a autorité sur les corps armés. Il est l'autorité après la Reine, le bras droit de la Reine et la Haute-Prêtresse. Commandant des Vedirs: Elle a pouvoir sur l'armée des Vedirs mais étant toujours sous les ordres de la Reine. Commandant des Ganelles: Elle a plein pouvoir sur l'armée des Ganelles mais étant toujours sous les ordres de la Reine. Conseillère des affaires externes: Basé à Calphéon, elle s'occupe des affaires externes à Kamasylvia, et s'occupant ainsi de la bonne entente avec ses alliés. Elle fait le voyage une fois par mois entre Calphéon et Kamasylvia, restant dans son pays d'origine une semaine pour donner ses rapports et prendre de nouveaux ordres donnés par la Reine, repartant ensuite pour Calphéon.
×
×
  • Créer...